deenfr

30.11.2019

« Manaakitanga » du fond du coeur

Se sentir à sa place en Nouvelle-Zélande : faire partie de la famille en tant que voyageur

On sent la chaleur. Il ne faut pas forcément qu’il fasse chaud. C’est plutôt cet intérêt sincère, cette approche réciproque, cette curiosité à l’égard de quelqu’un d’autre. À ce qu’il a à raconter. C’est une chaleur qui vient de l’intérieur. En Nouvelle-Zélande, elle fait partie de la vie quotidienne, de la culture, de l’interaction normale – et il y a même un mot de la langue indigène pour cela : « Manaakitanga ».

Une simple traduction littérale pour ce mot n’existe pas. Au sens le plus large, le terme signifie « la meilleure hospitalité » et inclut le fait d’être là pour l’autre, de prendre soin de lui, de toujours faire de son mieux pour lui aider.

Manaakitanga est un beau mot, il a un son, une mélodie même. Le plus beau, c’est qu’il est réellement vécu sur l’île à l’autre bout du monde. Chaque étranger ici est un ami qu’on ne connaît pas encore. Quelqu’un qui a fait un long voyage pour vivre de grandes choses : cette immensité, cette liberté, cette nature majestueuse – et tous ces moments avec les gens, les Néozélandais. Si vous souhaitez découvrir par vous-même le sentiment de Manaakitanga, nous nous ferons un plaisir de tout organiser.

Photo: ©  Anupam – stock.adobe.com