deenfr

07.12.2017

Six Senses Zil Pasyon aux Seychelles

Parfois, il ne reste que le plus beau....

…et parfois, il n’y a que de l’eau autour. Bleu turquoise. Trente degrés de température. Plein de poissons et de coraux, et parfois vous êtes dépassé par l’une des tortues géantes qui sont si rares ailleurs. Toute la terre avoisinante a fait naufrage il y a des millions d’années. Du continent primitif du Gondwana, qui fut jadis l’endroit où se trouve aujourd’hui l’océan Indien, il ne reste que les sommets des plus hautes montagnes : les îles des Seychelles. Des blocs de granit rose chatoyant et polis par les marées, des plages de sable fin comme du sucre glace – comme l’île privée Félicité avec le nouveau Six Senses Zil Pasyon, qui a ouvert ses portes en octobre 2016.Il ne fallait pas se soucier du nom de l’île pour faire la promotion d’ hôtel. Cela fait des siècles qu’on l’appelle ainsi – Félicité, cela lui va parfaitement. Chacune des 28 villas est idéalement intégrée dans la nature, tout est arrangé comme si l’hôtel avait toujours été là : beaucoup de bois, beaucoup de verre, des tissus clairs – et un immense lit à baldaquin. Dans le septième ciel, on peut en effet se servir d’une telle chose, ainsi que de l’Infinity Pool privée, qui appartient également à chaque villa. Et peu importe à quel point Félicité est éloignée, l’île est facilement accessible : Le transfert en hélicoptère depuis l’aéroport international des Seychelles ne prend que 20 minutes.